Accueil > Nos projets > Premiers Pas : Des mots aux gestes de Travail

Premiers Pas : Des mots aux gestes de Travail

Projet Pas-de-Calais - Nord – 2016 / 2018

Ce projet explore la place, les conceptions et représentations du travail des jeunes de la région Hauts-de-France.
À partir d’une première exploration du territoire, un travail artistique et culturel est mené pour questionner la place du travail dans l’imaginaire des jeunes, qu’ils soient collégiens, lycéens, salariés, privés d’emploi ou en formation. Un projet qui mobilise tant les sciences sociales que la création et la diffusion artistique en conjuguant les pratiques, en confrontant les regards et l’expression des jeunes ainsi que celles des artistes et chercheurs associés à cette action.

Ce projet sera amené à prendre une dimension européenne en 2018.

Actualité

TABLE-RONDE du 1er juin 2017 à la Résidence Habitat Jeunes de Bruay-la-Buissière

Une table-ronde a été organisée par le CLLAJ de l’Artois (Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes) réunissant les candidats aux législatives (Circonscriptions 8, 9 et 10) les jeunes et acteurs du territoire autour de la question : « Être un jeune autonome en Artois, c’est quoi ? » le jeudi 1er juin 2017 dans les locaux de la Résidence Habitat Jeunes de Bruay-la-Buissière.

À cette occasion, Travail et Culture a proposé d’entendre l’expression des jeunes sur le Travail, résultat des ateliers d’écriture animés par l’écrivain Jean-Marc Flahaut à la Résidence Habitat Jeunes. Jean-Marc Flahaut a lu les textes écrits par les jeunes du foyer de jeunes travailleurs et un diaporama sonore et visuel a été diffusé, créé à partir de photos et de textes mis en voix et enregistrés par les jeunes.

  • Cliquez pour zoomer

Ils s’appellent
Johan,
Abdelrahim,
Fabien,
Maïté,
Raymond,
Lincey,
Moustapha,
Emeline,
Jordan,
Sonia,
Hafiz
et Steven.
Ils sont de passage à la Résidence Habitat Jeunes Serge Gouillart de Bruay-la-Buissière.
Ils parlent de leurs expériences, de leurs envies, de leurs attentes vis-à-vis du travail.

  • EXTRAITS :

« J’aimerais améliorer mon français, trouver un travail, rencontrer quelqu’un, me marier et fonder une famille. »
« J’aimerais avoir confiance en moi, confiance en l’humain, confiance en les autres. »
« Dans mes rêves les plus fous, mes supérieurs hiérarchiques soutiennent bien évidemment mes projets, me laissent des responsabilités et une certaine liberté. »
« À dix-neuf ans, je me suis retrouvé sans rien. Plus de travail, plus de domicile fixe et plus un sou en poche. Je n’avais pas beaucoup de solutions. Vivre dans l’illégalité ou réfléchir à comment m’en sortir en gardant la tête haute et là, j’ai eu cette révélation : PARTIR. Là, où il y avait du travail. Si le travail ne venait pas à moi, j’irais à lui. »
« Le respect. C’est important, le respect.
Écouter, bien parler, respecter les horaires, ranger les outils, les nettoyer, ne pas détruire le travail des autres. Le respect. C’est important, le respect. »

Objectifs

Dans une région fortement marquée par des évolutions industrielles et par un taux de chômage très élevé, notamment chez les moins de 30 ans, dans une société où le Travail ne semble plus en mesure de tenir de promesses, quelles sont les représentations du Travail des jeunes aujourd’hui ?

L’enjeu de ce projet est de saisir ce qui se joue en matière de désirs, d’aspirations à propos du Travail dans l’imaginaire de jeunes gens vivants sur le territoire des Hauts-de-France et de permettre l’expression de ces jeunes sur l’acquisition de nouveaux savoirs et savoir-faire liés au travail.

Ce projet favorise l’expression de différentes représentations des relations que les jeunes entretiennent au travail, à la fois comme source de revenu et donc moyen de subsistance, mais aussi entendu comme facteur de construction de l’identité, quête de reconnaissance et recherche d’épanouissement. Le projet artistique, culturel et scientifique, est construit à partir et autour des mots et gestes du Travail.

Qu’est-ce qui se joue, se noue, dans l’activité de travail ? Comment s’y projette t-on à l’aube d’un parcours professionnel ? Le Travail représente t-il toujours une promesse pour ces jeunes ? Promesse de se reconnaître dans ce qu’on fait et d’être reconnu par ce qu’on réalise ? Ou le Travail n’est-il finalement qu’un moyen de subsistance dont on accepte d’être l’instrument sans y investir plus de sens ?

Démarche

A partir d’une première exploration du territoire, l’association TEC/CRIAC (Travail et Culture) engage, en 2016 et pour une période de trois ans, un travail artistique et culturel sur les territoires du Nord et du Pas-de-Calais pour questionner la place du travail dans l’imaginaire des jeunes, qu’ils soient salariés, privés d’emploi ou en formation. Ce projet mobilise autant les sciences sociales que la création et la diffusion artistique en conjuguant les pratiques, en confrontant les regards des jeunes à ceux des artistes et chercheurs associés à cette action.

Il n’y a pas une jeunesse mais des jeunes dans leur diversité : ils sont collégiens, lycéens, jeunes en formation, jeunes salariés ou sans emploi ; ils viennent de l’artisanat, d’études en science politique, du Numérique , des Arts du Cirque, du secteur du bâtiment et du secteur agricole. Comment ces jeunes se projettent-ils dans l’activité de travail, dans un parcours professionnel ? Comment parlent-ils du travail et se le représentent-ils ?

Depuis septembre 2016, TEC/CRIAC (Travail et Culture) est allée à la rencontre de différents groupes de jeunes pour écouter, dialoguer avec eux et construire, à partir de ces échanges, différentes formes d’expressions et de représentations du travail.

Ateliers pratiques artistiques

Trois types d’interventions se sont déroulées depuis septembre 2016 avec trois intervenants qui forment l’équipe pluridisciplinaire du projet :

Des ateliers d’Étymologie Poétique

avec Thierry DUIRAT et Pierre VANDERSTICHEL du collectif transmédia Étymologie Poétique.
Le collectif intervient auprès de plusieurs groupes de jeunes pour travailler sur le sens des mots du travail. La pensée s’élabore, se construit ici dans une dynamique collective sur les sens des mots du travail. Les jeunes explorent l’histoire, l’usage, la sonorité, la forme de ces mots, et sont invités à exprimer leur relations au travail au travers de jeux sur les mots et de dessins comme projections de leurs imaginaires. Voici les mots qui ont déjà fait l’objet d’un atelier : salaire, fierté, entreprise, précarité, engagement, industrie, main d’œuvre, artistique, persévérance, artisan, expérience.

http://etymologie-poetique.fr

Depuis mai 2015, le collectif d’artistes ’’Étymologie Poétique’’ collabore avec Travail et Culture dans le cadre du projet "Premiers Pas" sur l’imaginaire du Travail chez les jeunes. En 2 ans, les membres de ce collectif ont pu :

- Récolter des données linguistiques sur le mot TRAVAIL (dans plusieurs dictionnaires de références et auprès d’éminents linguistes du CNRS et de l’ATILF), pour étudier ce mot, et l’affranchir des slogans médiatiques

- Rencontrer de (futurs) jeunes travailleurs dans toute la région Nord Pas de Calais (à Roubaix, Saint-Omer, Bruay-la-Buissière, Villeneuve d’Ascq…) pour parler avec eux du TRAVAIL, et récolter leur parole.

L’aboutissement de cette entreprise colossale, c’est la création de 4 livres et d’1 spectacle sur ce seul mot. 4 livres abondamment illustrés qui proposent 4 approches différentes : scientifique, poétique, historique et documentaire.

  • Cliquez pour zoomer

Des ateliers d’écriture

avec l’écrivain Jean Marc FLAHAUT.
Ici l’approche est plus personnelle et intime que pour les ateliers d’Étymologie Poétique.
Chacun est invité à s’exprimer, à écrire et raconter le rapport qu’il entretient avec le Travail, ce qu’il y projette, ce qu’il imagine, ce qu’il en espère. Des premiers travaux d’écriture ont commencé notamment sur le thème du stage en entreprise avec une classe de CAP et de terminale ainsi que dans un Foyer de jeunes travailleurs.. Ces ateliers d’écriture se déroulent sur 4 ou 5 séances.

http://fromyourfriendlyneighborhood.blogspot.fr/

Un travail de recherche en sciences sociales sur l’imaginaire du travail chez les jeunes

avec le chercheur et docteur en Psychologie du Travail, Mathieu RAYBOIS.
Après avoir finalisé son angle de recherche, les modèles d’intervention et les terrains d’investigations, Mathieu RAYBOIS, rencontre des groupes de jeunes en entretiens collectifs et individuels et approche les significations que chacun donne au Travail, notamment par la question du style et la manière dont on singularise son acte de travail. Cette question sera au cœur de sa recherche : « Que désire­-t­-on faire et devenir dans le travail que l’on réalise ? »

Ces entretiens se déroulent dans différents milieux :

  • Des milieux d’étudiants ;
  • Des milieux où les jeunes sont déjà en situation de travail ;
  • Des milieux où les jeunes sont touchés par le chômage ;
  • Des milieux où les personnes sont venues en France pour changer de vie par le travail.

Cette recherche fera l’objet d’une production écrite et apparaît d’autant plus importante que les travaux sociologiques sur les jeunes et l’emploi ne sont pas nombreux.

Restitutions artistiques par territoires

Des restitutions artistiques publiques auront lieu par territoires : Saint­-Omer, Béthune, Valenciennes et la métropole lilloise. Ces restitutions sont l’occasion de croiser les regards, de rencontres entre jeunes d’un même territoire et de possibilités de créations artistiques autour de ces imaginaires.

Ces restitutions (vidéos, performance scénique, lecture de textes, échanges avec le public...) sont pensées comme des valorisations artistiques des ateliers et des entretiens réalisés avec les jeunes tout au long de l’année.
Elles sont un temps de dialogue et d’échange avec les différents acteurs du projet (associations, professeurs, jeunes, éducateurs, élus, artistes, sociologues…). Elles donnent également du sens au projet en ce qu’elles permettent de rendre intelligibles et visibles les différents regards que les jeunes portent sur le monde du travail.

26 NOVEMBRE 2016 : Première restitution artistique du projet - Hôtel de Guînes à Arras ↓

  • Cliquez pour zoomer

 Plus d'infos...

Présentation du projet « Premiers Pas – des mots aux gestes de travail »,
Un projet culturel et artistique qui questionne la place du travail dans l’imaginaire des jeunes.

Comment des jeunes, en région Hauts-de-France, se représentent-ils le travail et comment en font-ils l’expérience pour la première fois ?

Ils sont collégiens, lycéens, jeunes en formation, jeunes salariés ou sans emploi ; viennent de l’artisanat (Compagnons du Devoir), d’études en sciences politiques, du Numérique (Rubika), des Arts du Cirque, du secteur du bâtiment (BTP-CFA) et du secteur agricole : comment parlent-ils du travail et se projettent-ils dans une activité professionnelle ?

Pour appréhender ces imaginaires nous collaborons avec le collectif transmédia Étymologie Poétique qui travaille avec les jeunes sur le sens des mots du Travail, l’écrivain Jean-Marc Flahaut qui anime des ateliers d’écriture pour aborder la question du travail dans une dimension plus intime et le chercheur Mathieu Raybois, psychologue du travail, qui tentera d’approcher les significations que chacun donne au Travail, avec cette question au cœur de ce projet : « Que désire-t-on faire et devenir dans le travail que l’on réalise ? »

AU PROGRAMME / 11h -13h30

PRÉSENTATION DU PROJET « Premiers Pas – Des mots aux gestes de travail » par TEC/CRIAC

PERFORMANCE LIVE VIDÉO sur le mot Travail ET PRÉSENTATION RYTHMÉE des ateliers d’étymologie des mots par Thierry Duirat et Pierre Vanderstichel du collectif transmedia Étymologie Poétique

LECTURES de textes issus des ateliers d’écriture animés par l’auteur Jean-Marc Flahaut

INTERVENTION SCIENTIFIQUE DE Mathieu Raybois, Docteur en psychologie du Travail et
Chercheur associé au CNAM (Conservatoire national des Arts et Métiers)

13h30 : ÉCHANGES / BUFFET

Partenaires

  • Centre social 3 Villes (Hem)
  • AFEV (Lille Métropole Roubaix)
  • École de la 2ème Chance Grand Lille (Sites de Roubaix et de Saint-Omer)
  • BTP CFA Lille Métropole (Roubaix)
  • Mission locale Roubaix Lys-Lez-Lannoy
  • CIA Textile-Habillement (Roubaix)
  • Compagnons du Devoir (Villeneuve d’Ascq)
  • Centre Régional des Arts du Cirque (Lomme)
  • Lycée professionnel du Pays de Saint-Omer, site Jacques Durand (Saint-Omer)
  • CFA du Nord-Pas-de-Calais (CFA Horticole) antenne de Saint-Omer
  • Lycée professionnel du bâtiment Flora Tristan (Lillers)
  • Foyer de Jeunes Travailleurs (Résidence Habitat Jeunes de Bruay-la-Buissière)
  • Lycée des métiers Salvador Allende (Béthune)
  • Collège Maxence Van Der Meersch (Roubaix)
  • Collège Simone Signoret (Bruay-la-Buissière)
  • Collège François Mitterrand (Thérouanne)
  • Collège Montaigne (Poix-du-Nord)
  • Collège du Houtland (Wormhout)
  • Maison familiale et rurale (Haussy)

Soutiens financiers

  • Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts-de-France
  • Commissariat Général à l’Égalité des Territoires
  • Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Hauts-de-France
  • Fondation Syndex
  • Conseil Départemental du Nord
  • Conseil Départemental du Pas-de-Calais
  • Conseil Régional Hauts-de-France
DRAC Hauts-de-France DRJSCS Hauts-de-France Fondation SYNDEX Département du Nord Département du Pas-de-Calais Conseil régional Hauts-de-France