Les lundis d’érès : Le racisme ordinaire au travail

lundi 25 mars - 18:30 - Les lundis d’érès : Le racisme ordinaire au travail - Toulouse

Rencontre avec l’autrice :

Marie-France Custos-Lucidi, psychologue clinicienne du travail, formée à la psychologie clinique, la psychanalyse, la psychopathologie et la psychodynamique du travail. Elle est consultante - experte en santé au travail et a assuré de nombreuses expertises au sein de différentes entreprises. Elle travaille actuellement au sein d’un service hospitalier de pathologies professionnelles et au sein de son cabinet privé. Elle est membre du Réseau Européen de Souffrance et Travail.

Et avec la discutante :

Dominique Lhuilier, professeure émérite en psychologie du travail, membre du Centre de recherche sur le travail et le développement – Conservatoire national des arts et métiers, co-directrice de la collection Clinique du travail.
(en savoir plus)

L’ouvrage : À travers différents récits de patients et patientes racisé(e)s, Marie-France Custos-Lucidi montre la manière dont s’expriment et s’articulent les situations de racisme et de discrimination au travail. Elle donne à voir comment les patients mettent progressivement en évidence les mécanismes racistes et parfois sexistes à l’œuvre et comment chacun.e se débrouille pour sortir de l’aliénation et s’émanciper

Les sept patients dont il est question dans ce livre consultent pour souffrance au travail et non pour racisme et discrimination au travail. Pourtant ils en ont douloureusement fait l’expérience au sein de leur entreprise parce qu’ils se sont tous trouvés pris dans un « effet de système », assignés à une place subalterne dans les rapports de travail, définie par des catégories de race, mais aussi pour nombre d’entre eux, de classe et de genre.

Dans le cadre de la psychothérapie, ils parviennent peu à peu à démêler les différents fils qui les font souffrir. Si, dans le récit de certains, les pratiques racistes et discriminantes sont évidentes, pour d’autres elles sont plus feutrées, voire occultées. Cependant tous comprennent par eux-mêmes et pour eux-mêmes dans quoi ils ont été pris. C’est cette compréhension subjective qui leur permet de sortir du désespoir, de la plainte, de prendre conscience de la portée de ce qu’ils disent, de s’émanciper et poursuivre plus sereinement leur route sur les chemins cahoteux du travail.

Inscription gratuite mais obligatoire en cliquant ici

Une fois inscrit·e, vous recevrez le lien de connexion par mail le 25 mars 2024 dans l’après-midi (pensez à vérifier vos courriers indésirables).

Renseignements : eres@editions-eres.com - 05 61 75 15 76