Accueil > Nos productions artistiques > Nos productions artistiques

Nos productions artistiques

LE TEMPS D’UN FLEUVE

Lorena Zilleruelo / 2021 / Vidéo / TEC/CRIAC


Travail et Culture (TEC CRIAC) a proposé à Lorena Zilleruelo, vidéaste, de développer un travail de recherche et d’expérimentation artistique au sein de son projet culturel « Le Fluvial en devenir ». Ce projet élabore une réflexion sur le travail et ses mutations liés à la voie d’eau dans un territoire qui s’étend du Port de Dunkerque jusqu’au Port d’Anvers en passant par le Valenciennois.

La création contemporaine fréquente trop peu ces sujets pourtant au centre des principaux enjeux de société. Les dimensions du travail de Lorena Zilleruelo rencontrent les principales préoccupations TEC CRIAC dans le cadre de ses projets, une certaine exigence à (re)mettre en visibilité l’engagement de la subjectivité et de l’implication au travail des personnes.

Au croisement du film documentaire, de la vidéo de création et de l’essai poétique, le film « Le temps d’un fleuve » s’attache à porter dans l’espace public les enjeux des métiers en lien avec la voie d’eau.

« Le temps d’un fleuve » est une vidéo filmée durant plusieurs années à différentes saisons. Rudi est batelier, principalement sur l’Escaut, descendant d’une longue lignée qui a navigué et vécu au fil de l’eau, et ce depuis le début du 19ème siècle. D’écluse en écluse, de port en port, il traverse des paysages bucoliques, urbains, industriels pour gagner sa vie.

Il livre des containers dans des délais de plus en plus courts. Cette exigence oppressante du marché se heurte à la réalité du batelier et de sa femme qui naviguent dans un espace-temps parallèle, autre, rythmé par la lenteur et les longues attentes.

Les enfants ne reprendront pas le métier.

Pour visionner ce film, n’hésitez pas à contacter l’association.

DE l’ART D’ÊTRE GRUTIER

Nicolas Cacheux - Hervé Lesnes / 2016 / Documentaire / TEC/CRIAC


Dans le cadre du projet "L’Escaut en devenir", réalisation par les salariés de CONTARGO d’un documentaire sur leur métier de grutier.

Voir le film

C’EST QUOI CE TRAVAIL ?

AUDIOVISUEL
Luc Joulé et Sébastien Jousse / 2015 / Documentaire / 100’ / Shellac Sud - Travail et Culture (TEC/CRIAC)


Ils sont au travail. Les salariés d’une usine qui produit 800 000 pièces d’automobile par jour et le compositeur Nicolas Frize dont la création musicale s’invente au cœur des ateliers. Chacun à sa manière, ils disent leur travail. Chacun à sa manière, ils posent la question : alors, c’est quoi le travail ?

Le sens de la visite

Jean-Louis Accettone - Sébastien Cabour / 2011 / Documentaire / Equipe Monac.1, TEC/CRIAC


Coproduction : C.R.R.A.V. Avec le soutien du la Région Nord/Pas-de-Calais, de l’ACSE Nord/Pas-de-Calais et du Conseil Général du Pas-de-Calais. Distribution : Heure Exquise !
VF, 49’ 45’’
La journée d’une auxiliaire de vie (Sylvie) se déroule à travers ses visites, son travail, ses rencontres et ses échanges avec les personnes âgées et dépendantes. Son parcours révèle la complexité, les contraintes et la richesse de son métier. En contrechamp de la condition des personnes âgées se dessine la condition de l’auxiliaire de vie. Parallèlement à son travail, Sylvie nous livre ses réflexions sur le sens de son métier.

JANDIPA+

AUDIOVISUEL
Charles Pennequin / 2007 / Documentaire / TEC/CRIAC


Travail et Culture a mis en place de janvier à juillet 2007 une formation en direction de jeunes en insertion sociale avec le Centre de Formation Pré-Professionnel d’Arras. Durant six mois, la douzaine de stagiaires a notamment découvert des lieux de travail et de création artistique et était sensibilisée à l’écriture et la photographie lors d’ateliers encadrés par Charles PENNEQUIN, écrivain et poète et Marie-Noëlle BOUTIN, photographe.
Une vidéo de 25 minutes produite par les jeunes et Charles Pennequin à partir du travail mené en atelier d’écriture a été éditée dans le cadre de ce projet "Comment les jeunes vivent".

CHEMIN D’HUMANITÉ

AUDIOVISUEL
Marcel Hanoun / 1997 / Documentaire / 57’ / Travail et Culture (TEC/CRIAC)


"La mémoire des Massey (leur Saga comme ils disent) appartient à tous.
Cinéaste, je m’en suis emparé pour en faire un film que je revendique comme ne m’appartenant déjà plus." (Marcel Hanoun)