Accueil > Plateforme Ressources > Art et Travail

Art et Travail

TRAVAIL

LIVRE
Collectif Etymologie poétique / 2019 / Travail et Culture


Un livre à double entrée (face A / face B) autour du mot TRAVAIL, un ouvrage entre arts graphiques, intelligence collective et évolutions linguistiques de mots liés au travail.

Format 28x37 cm

Ce livre est accessible en ligne :

Livre TRAVAIL face A - Quelle est ta vision du travail ?
Consulter en ligne

Ce livre restitue ce que des jeunes de la Région Hauts-de-France, voient, vivent, imaginent du TRAVAIL, à partir de récoltes de paroles.
Un livre expérience qui raconte les aspirations de la jeunesse.
Un livre témoin d’un monde du travail en pleine mutation.

Livre TRAVAIL Face B - Que nous raconte le mot travail ?
Consulter en ligne

Ce livre accompagne dans la (re)découverte du mot TRAVAIL, à partir de récoltes de dictionnaires mis en images et illustrations.
Un livre outil pour (ré)entendre ce que des dictionnaires de référence montrent, racontent, témoignent sur le mot TRAVAIL, sur notre langue.
Un livre support pédagogique pour questionner et éveiller de manière illustrée et en BD.

J’ÉTAIS PRESQUE UN OUVRIER

LIVRE
Jean Marc Flahaut / 2018 / Travail et Culture / les Venterniers


Ils sont jeunes. Et s’apprêtent à entrer dans le monde du travail.
Ils ont des rêves, des doutes, des craintes, des espoirs.
Ils ont déjà de l’expérience.
Ils n’en ont pas encore.
Ils imaginent ce qu’on va leur demander de faire.
Ils se demandent comment ça va se passer.
Il y a celui qui pense qu’on sera un jour remplacés par des robots. Celle qui a peur de devenir pauvre. Celui qui s’est fait virer du collège et qui ne fera pas de stage en maçonnerie. Celui qui bosse dans un garage mais ne veut pas devenir garagiste. Et celui qui aime réparer les choses depuis qu’il est tout petit. Celle qui voudrait que ses parents soient fiers d’elle. Celle qui s’imaginait hier encore vendeuse, vétérinaire, avocate, coiffeuse ou secrétaire. Celui qui refuse d’avoir peur.
Et celui qui pose son stylo, lève la tête et dit : parler de ça, on le fait rarement, pas souvent, presque jamais.

L’écrivain Jean Marc Flahaut a animé des ateliers d’écriture auprès de 221 participants, qui ont témoigné et livré leurs pensées sur le travail.

Ce livre est une parole adressée à autrui, une façon pour ces jeunes de témoigner et transmettre une expérience sensible du travail.

Livre co-édité avec les venterniers.

DE CENDRES ET DE BRAISES

AUDIOVISUEL
Manon Ott / 2018 / Documentaire / TS Productions


Portrait poétique et politique d’une banlieue ouvrière en mutation, De Cendres et de Braises nous invite à écouter les paroles des habitants des cités des Mureaux, près de l’usine Renault-Flins. Qu’elles soient douces, révoltées ou chantées, au pied des tours de la cité, à l’entrée de l’usine ou à côté d’un feu, celles-ci nous font traverser la nuit jusqu’à ce qu’un nouveau jour se lève sur d’autres lendemains possibles. Au bout du petit matin, "le feu qui couve révèle alors la puissance politique d’un film aussi sensible que subversif" (Visions du réel 2018).

Pour plus d’informations, RDV sur le site du distributeur

LE FORCENÉ DU BOULOT

LIVRE
Didier Daeninckx / 1997 - 2018 / Travail et Culture


Au cours d’une marche de chômeurs, l’un des manifestants décide subitement de reprendre le travail...

Ce texte a été écrit en 1997 pour Travail et Culture (TEC/CRIAC) et VO éditions. La présente édition a été actualisée par l’auteur pour le Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale du 1er mai 2018 organisé par l’association Colères du Présent.

PAYSAGE DE TRAVAIL DANS LA VALLÉE DE L’ESCAUT

EXPOSITION
François Bodart / 2018 / Photographies / TEC/CRIAC


Comment représenter les transformations d’un territoire industriel et ses identités de travail ? Une création photographique au cœur de l’activité humaine dans son rapport à l’eau, au fleuve, à l’Escaut.

AU FIL ET AU RYTHME DE L’EAU

SPECTACLE VIVANT
2018 / Hartmut Reichel / TEC/CRIAC


Chorégraphie et interprétation : Hartmut Reichel
Musique : Christian Vasseur
Images : Lorena Zilleruelo
Voix : Sophie Boissière

L’eau. Source de vie et d’énergie. Source de mouvement. Source de transport et de mobilité. Source de travail. Et finalement Source d’inspiration.
Une performance artistique où le rythme de l’eau entre en résonance avec la musique, la vidéo et la danse.

NOIR M1

SPECTACLE VIVANT
Mélissa Von Vépy / 2018 / Compagnie Happés


Au théâtre tout ce qui est supposé invisible est Noir et « M1 », classification de réaction et de résistance au feu.

Un hommage aérien à Macbeth de Shakespeare, au théâtre, à ses superstitions et à ses mystères. Une mise en lumière des métiers de l’ombre, de la cage de scène, lieu qui contient une densité d’air singulière, suspendue, où se déploie la création et l’imaginaire.

Tard, après une représentation, une technicienne achève le démontage.
Un basculement accidentel la projette dans les cintres.
Combattant ou caressant l’invisible, l’âme des héros chimériques s’invite en cette femme et en ce lieu où flotte le parfum de tant d’imaginaires matérialisés.

Pour plus d’informations, RDV sur le site de la compagnie

BOXON(S) JUSQU’À N’EN PLUS POUVOIR

SPECTACLE VIVANT
Stéphane Jaubertie / 2018 / Le Petit Théâtre de Pain


BOXON(s) - Jusqu’à n’en plus Pouvoir est une pièce chorale. La vie s’y présente comme une succession de rounds au cours desquels les individus reçoivent davantage de coups qu’ils n’en donnent.
Cependant, tant dans la sphère intime que dans la sphère du travail, par contamination ultralibérale ou « servitude participative », les coups bas fusent, les perfidies sont légion... Tout cela aux dépens de l’estime de soi et du bien-être de chacun. Alors que la société nous commande d’aller à l’encontre de notre humanité profonde et de devenir le bourreau de l’autre, la pièce interroge notre capacité à accepter l’inacceptable.
Avec un humour glaçant, l’étrange et le familier s’y partagent les rounds où les questions d’identité et de quête de sens se renvoient dans les cordes.

Pour plus d’informations, RDV sur le site de la compagnie

DES MOTS AUX GESTES DE TRAVAIL - L’imaginaire du Travail chez les jeunes

SPECTACLE VIVANT
Thierry Duirat et Jean-Marc Flahaut / 2017 / TEC/CRIAC


De et avec Thierry Duirat du Collectif Étymologie poétique et Jean Marc Flahaut, écrivain.
Cette création originale explore l’imaginaire du travail chez les jeunes. Ce spectacle donne voix et forme aux regards et aspirations des plus de 400 participants du projet Premiers pas, âgés de 14 à 30 ans, de tous horizons professionnels, qui côtoient, entendent ou parlent du travail. Les artistes restituent cette parole à travers un spectacle théâtral, visuel et sonore directement inspiré de témoignages, d’écrits produits lors d’ateliers à partir d’explorations linguistiques autour du mot TRAVAIL.

INSPECTEURS DU TRAVAIL, UNE RENCONTRE

AUDIOVISUEL
Jean-PIerre Bloc / 2017 / Webdocumentaire / Sahira Films


un webdocumentaire en 7 chapitres

Dans un monde du travail en plein bouleversement, les inspecteurs du travail sont aux avant-postes d’une guerre sourde mais intense.
Qui sont-ils ? Que voient-ils ?
En cette période de chômage massif, où le droit du travail est accusé de paralyser l’embauche, peuvent-ils encore agir ?

Réalisé en toute indépendance, ce webdocumentaire est hébergé conjointement par Mediapart et l’Union syndicale Solidaires.

Pour plus d’informations, RDV sur le site de Sahira Films

NINA ET LES MANAGERS

SPECTACLE VIVANT
Catherine Benhamou / 2017 / Compagnie Le Regard du Loup


Une fable ironique et grinçante où l’on voit comment une entreprise utilise les services d’une comédienne et les méthodes d’improvisation du théâtre pour inciter un groupe de managers à mettre en place une nouvelle organisation du travail. « Sortir de la crise, manager dans la tempête » est l’intitulé du nouveau programme imposé aux salariés.

Nina, Une comédienne au chômage, est embauchée par Grégoire un chef d’entreprise. Elle doit conduire les managers à inventer des scénarios à partir d’improvisations afin qu’ils trouvent des solutions pour sortir de la crise. Les improvisations sont filmées et permettent à l’équipe dirigeante de tester la capacité des managers à repousser leurs limites. Ils sont amenés à proposer eux-mêmes des modifications dans l’organisation du travail pour améliorer les performances, mais ces changements serviront aussi à licencier les salariés qui ne parviendront pas à suivre le rythme. Xavier l’un des managers dont le scénario est retenu, devient l’instrument tragique de la stratégie de l’entreprise. Nina qui a choisi son prénom en référence à La Mouette de Tchékhov se retrouve également piégée, même si elle veut continuer à croire en la force de l’art.

Pour plus d’informations, RDV sur le site de la compagnie

PATIENT

SPECTACLE VIVANT
Cie Jusqu’ici tout va bien / 2017


PATIENT c’est un carré de néons, un artiste, du bruit et de la lumière.
Il s’agit d’une création nourrie d’immersion en milieu hospitalier, de rencontres avec soignants, patients et impatients.
Un solo de cirque contemporain de 30 minutes, mêlant équilibres sur les mains, acrobatie et mouvement évoquant les temporalités si particulières du secteur du soin.
PATIENT se place sur le temps d’un basculement, d’un vertige. C’est un corps qui se soulève, un esprit qui prend la fuite : une libération jubilatoire où l’on rit de nos propres angoisses.

Une co-production :

  • Centre Régional des Arts du cirque -Lille-Lomme /Dispositif « pépinière »
  • CHRU - Lille
  • DRAC et ARS Hauts-de-France / Programme Culture – Santé

Agréé par le Département du Nord au titre de l’aide à la diffusion.

Plus d’informations

L’INSOUPCONNÉ

SPECTACLE VIVANT
2017 / Compagnie Stelistô De Tempo


Le monde représenté ici est un monde hautement normatif déguisé en terre de liberté. Les ressemblances avec notre société ne sauraient être considérées comme fortuites.
Si le regard porté est ici acéré, il n’en reste pas moins que l’objet principal de L’Insoupçonné est la Joie. Cette Joie dont on se prive au nom de combats qui ne nous appartiennent pas, une Joie qu’il nous faudra toujours reconquérir.

Une Joie de Vivre, profondément légère... Insoupçonnée.

Pour avoir plus d’informations, vous pouvez envoyer un mail à :
stelistodetempo@gmail.com

WORK IN REGRESS

SPECTACLE VIVANT
Pierre Boudeulle - David Lacomblez - Jacobs Vouters / 2017 / Collectif Plateforme


Trois comédiens, trois tabourets, trois cravates.
Et des dizaines de témoignages de travailleurs…
De ces paroles, émerge une langue poétique pleine de rage de vivre.

Au fil de ces témoignages monologués, de ces discussions rejouées, de ces moments de folie chorégraphique, une histoire collective se réinvente et ramène chacun à ses propres expériences. A travers ces moments de partage, de crises et de résistances, le spectacle interroge la possibilité du bonheur au travail, et pourquoi pas, celle de changer le monde…

Work in Regress est écrit d’après des témoignages recueillis, pendant trois ans, à travers le Nord-Pas-de-Calais, auprès de travailleurs de tous horizons.

Work in Regress est produit par le Collectif Plateforme et co-produit par le Théâtre de l’Aventure, La Générale d’Imaginaire, la Ville de Méricourt, RéActifs et Travail et Culture. Ce spectacle a été soutenu par le Conseil Général du Pas-de-Calais et le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, le Théâtre Massenet, Le Fil et la Guinde, la MJC d’Halluin, la Cie La Virgule, la Maison Folie de Wazemmes, Le Zeppelin et La Gare.

Page Facebook du spectacle

LA COOPÉRATIVE

SPECTACLE VIVANT
Amélie Chamoux - Laurent Eyraud-Chaume - Lionel Blanchard / 2016 / Compagnie Le pas de l’oiseau


Que faire du réel avec nos idéaux ? C’est l’histoire de Sylvette, Jean Marc, Arnaud, Manu… de leurs vies qui s’entrechoquent au sein d’une entreprise un peu particulière. Coopérer ? Oui mais comment ? Ils tâtonnent, comme chacun d’entre nous, artisans d’un mouvement collectif à ré-inventer.
Spectacle joyeux au cœur de la société, La coopérative raconte la complexité du chemin vers un autre modèle d’entreprise.

Avec le soutien de la Ville de Veynes / Département des Hautes Alpes / URSCOP PACA / CoopFR / CE des Cheminots PACA / Le Fourmidiable / Centre culturel Anima

Pour plus d’informations, RDV sur le site de la Compagnie

CHANT ACIER

AUDIOVISUEL
François Bon / 2016 / Documentaire / Pages & Images


Une usine, un écrivain, dix sidérurgistes
Un lundi par mois, dans la salle de répétition du théâtre de Fos-sur-Mer, nous nous retrouvons pour écrire. Jeunes ouvriers postés, technicien de maintenance entré dans l’usine dès sa construction, deux femmes ingénieur, un syndicaliste. Exercices pour s’approprier la langue, et puis projeter cet outil sur la matière, le feu, les nuits, l’usure, la hiérarchie, les accidents, la vie. Mais la vie dans l’usine, l’usine comme poésie, comme affrontement.

Une expérience interactive, un web documentaire
Non pas l’usine pour l’usine. Mais la retrouver depuis ces mots, leurs mots. On suit le grand chemin du minerai qui arrive par la mer, est mêlé au coke pour faire l’acier, puis coulé en brames, enfin laminé pour nos mille usages modernes, voitures, haubans, téléphones – l’acier est parfois invisible, mais partout. Ces voix, vous pourrez les faire surgir, les entendre comme dites dans l’espace. Et appeler les textes dont elles sont prises. Ou revenir à l’usine telle que filmée d’après ces mots. Avec quelques surprises en bonus.

Pour plus d’informations, RDV sur le site du documentaire

ERWIN MOTOR, DEVOTION de Magali Mougel

SPECTACLE VIVANT
2016 / Actemo Théâtre


Erwin Motor est une entreprise de sous-traitance automobile qui emploie, la nuit, sur une chaîne de montage, la jeune Cécile Volanges, ouvrière modèle dont l’obstination et la fierté se heurtent à l’incompréhension de son mari.
À l’usine, le contremaître, Monsieur Talzberg surveille ses ouvrières de très près.
Alors que Madame Merteuil, la directrice, agite la menace d’une délocalisation, comment agir sur la baisse de production ? Chercher le coupable ? ou plutôt la coupable ? L’étau se resserre autour de Cécile. Celle-ci, poussée à faire preuve de toujours plus de dévotion à l’entreprise, délaisse son foyer et se livre corps et âme à Erwin Motor et à Monsieur Talzberg.

La richesse du texte vient de ce qu’il pointe les paradoxes de notre rapport au travail : entre dévotion et sacrifice. Magali Mougel reprend les figures de Merteuil et de Valmont des DANGEREUSES de Choderlos de Laclos et les place dans de contexte actuel d’une entreprise. Elle nous fait percevoir les tensions, les jeux de pouvoir, de domination, et de séduction dans un monde, non plus dominé par l’aristocratie mais par des pouvoirs industriels et financiers.
Il pourrait s’agir d’une tragédie moderne : l’inéluctable est en marche et rien ne peut l’arrêter.
Il pourrait aussi s’agir d’un simple fait divers : un couple en crise face à la violence du contexte économique, aux perspectives de perte d’emploi.
Le jeu des acteurs tend à traduire ces deux registres pour emmener le spectateur à la fois dans la beauté, la force d’une tragédie mais aussi dans la simplicité et la trivialité du quotidien.
Ce mélange crée une écoute, une intensité théâtrale, un temps suspendu.

Avec : Violaine-Marine Helmbold, Fred Cacheux, Philippe Cousin, Cécile Gheerbrant
Mise en scène, Delphine Crubézy
Dramaturgie, Guillaume Clayssen
Assistanat à la mise en scène, Sabine Lemler

Pour plus d’informations, RDV sur le site d’Actemo Théâtre

ARRÊT DE TRAVAIL (J’EN VEUX)

SPECTACLE VIVANT
Gréogry Cinus / 2015 / Compagnie Les Tambours Battants


Sur scène, il y a une danseuse et un comédien, seuls rescapés d’une compagnie de spectacle jadis nombreuse.
Tandis que la danseuse s’escrime à exécuter seule une chorégraphie prévue pour deux danseurs, le comédien nous explique comment, pour arrêter de se sentir différents des autres travailleurs de son entourage, il a un jour décidé de plier sa compagnie aux nouvelles règles d’organisation du travail.
Stressés, épuisés, malades, déprimés, désolidarisés… Grâce à Patrick et la Sainte-Trinité « Objectifs », « motivation », « évaluation », aujourd’hui, tous les comédiens et danseurs de la compagnie se sentent enfin pleinement intégrés au monde de l’entreprise moderne.

Quelque part entre performance et conférence gesticulée, entre théâtre et danse, Arrêt de travail (j’en veux) récapitule, en 30mn chrono toutes les dérives du "management" moderne qui ont transformé le monde du travail en champ de bataille.
Percutant dans son propos, simple dans sa forme et techniquement autonome, Arrêt de travail (j’en veux) est un spectacle tout terrain pouvant être joué dans tous types de lieux non-équipés.

Pour plus d’informations, RDV sur le site de la compagnie

1336 (PAROLE DE FRALIBS)

SPECTACLE VIVANT
Philippe Durand / 2015 / La Comédie de Saint-Etienne


Derrière « 1336 » se cache un décompte de jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l’usine Fralib jusqu’à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe, fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aussi aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015.

1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes.

Cette épopée sociale, humaine, retrace les grands faits de cette aventure collective et rend un vibrant hommage au courage, à la pugnacité de ces ouvriers sauvant leur emploi et un savoir-faire artisanal.

Pour plus d’informations, RDV sur le site de La Comédie

C’EST QUOI CE TRAVAIL ?

AUDIOVISUEL
Luc Joulé et Sébastien Jousse / 2015 / Documentaire / 100’ / Shellac Sud - Travail et Culture (TEC/CRIAC)


Ils sont au travail. Les salariés d’une usine qui produit 800 000 pièces d’automobile par jour et le compositeur Nicolas Frize dont la création musicale s’invente au cœur des ateliers. Chacun à sa manière, ils disent leur travail. Chacun à sa manière, ils posent la question : alors, c’est quoi le travail ?

A PLATES COUTURES

SPECTACLE VIVANT
Carole Thibaut / Claudine Van Beneden / 2014 / Compagnie Nosferatu


Vous souvenez-vous du combat exemplaire des ouvrières de Lejaby, cette entreprise de sous-vêtements qui a déposé le bilan en 2012 ?
Claudine Van Beneden a demandé à Carole Thibaut de récolter leurs paroles sur le terrain pour écrire cette pièce. Quatre comédiennes portent leur voix. Elles racontent leurs moments de joie et de complicité féminine, leur quotidien, entre enfants, mari et usine. Pas de misérabilisme, pathos ou regard défaitiste. Ici on fabrique du glam, du sensuel et du luxe. On compose des chants de résistance à partir des hits du top 50. On lutte. On vit tout simplement.

Pour plus d’informations, RDV sur le site de la Cie

EN CAISSE

SPECTACLE VIVANT
Danièle Hennebelle / 2014 / Théâtre du Prisme


D’après Encaisser !, de Marlène Benquet (Editions de la découverte)

En Caisse met en scène sous forme d’une dizaine de tableaux le quotidien d’une ’hôtesse de caisse’, comme elles sont nommées aujourd’hui, qui découvre le monde des hypermarchés.

De l’écriture de la lettre de motivation à l’entretien d’embauche avec la chef de caisse, de la journée de formation accompagnée aux premières heures seule devant le tapis roulant, de l’exposition permanente à la surveillance incessante des conseillères, de la répétition des tâches à l’agression physique par un client aux caisses « en self check out » , la lecture-spectacle fait vivre toute une série de personnages qui travaillent dans l’univers de la caisse.

Pour plus d’informations, RDV sur le site du Théâtre du Prisme

CALL ME DOMINIK (LE SOLO)

SPECTACLE VIVANT
Jean-Charles Massera / 2014 / TEC/CRIAC


Avec la voix de Catherine Thibout-Leroux
Faute de croiser du monde à la sortie de sa journée de travail qui se termine souvent aux alentours de 22 heures avec comme programme pour la soirée, la formule Tout seul avec ta pizza trois fromages + dessert et ta boisson offerte devant le talk-show du soir, un téléopérateur affecté au service clientèle d’un grand groupe de communication tente de nouer une relation en rappelant une fois un numéro qui avait quelque peu bouleversé sa routine et son script.

[TRAVAJ]

SPECTACLE VIVANT
Thomas Suel / 2013 / TEC/CRIAC


Créé dans le cadre d’un vaste projet qui questionne la place du travail dans la vie des femmes, projet mené par l’association Travail et Culture dans la région de Béthune, [travaj] (« travail » en phonétique ») est un florilège de textes slamés, de poèmes courts, de pastiches, d’extraits de témoignages et de chansons. Drôle, parfois grinçant, le texte est un plaidoyer pour l’égalité. Il interroge également le monde du travail et ses récentes évolutions.

À L’HEURE DE LA PAUSE

AUDIOVISUEL
Stéphane Legall-Viliker / 2013 / Documentaire / AGAT Films & Cie


L’intimité du travail

Pause cigarette ou pause-café, pause solitaire ou tous ensemble, sur le lieu de travail ou à côté. Ces précieux moments sont savourés mais menacés par la demande de rendement et le stress. Alors qu’il constitue le fruit de longues luttes sociales, les conflits autour du temps de pause se succèdent, dans l’agro-alimentaire, la grande distribution, dans la vente par internet, en France comme ailleurs en Europe. Et pourtant jamais les maladies professionnelles n’ont été aussi nombreuses. Fatigue physique, mentale, dans les ateliers comme dans les bureaux, les travailleurs expriment leur usure. C’est à partir de ce constat que le réalisateur Stéphane Le Gall-Viliker est parti à la rencontre des employés. « A l’heure de la pause », parce que celle-ci raconte le travail et son intimité. Ce webdocumentaire explore différents mondes professionnels de manière sensorielle, dans l’espace et le temps de la pause et du travail, tels que les gens les vivent. Filmer la pause, c’est offrir une dimension propice à une réflexion sur la quotidienneté et les mutations du travail.

Pour plus d’informations, RDV sur le site d’AGAT Films & Cie

Voir le documentaire

EST-CE AINSI QUE LES FEMMES VIVENT...

EXPOSITION
Marie-Noëlle Boutin - Gérard Paris-Clavel / 2012 / Photographies / TEC/CRIAC


Cette exposition est le résultat d’un travail à plusieurs mains qui s’est monté et alimenté parallèlement. D’un côté la création des affiches de paroles, réalisées par Gérard Paris-Clavel, qui met en signes les mots que les femmes ont échangés avec la sociologue Stéphanie Pryen ; et de l’autre les portraits de ces mêmes femmes, reflets des rencontres que Marie-Noëlle Boutin a nouées avec elles.

RECUEIL DE POÉSIE [TRAVAJ], VARIATION AUTOUR DES FEMMES ET DU TRAVAIL

LIVRE
Thomas Suel - Sébastien Morel / 2012 / Littérature / TEC/CRIAC


Création issue du projet "La place du travail dans la vie des femmes". Invité en résidence par l’association Travail et Culture (TEC/CRIAC), Thomas Suel a créé une performance orale dont est issu ce recueil de poésie. Nourri de ses rencontres dans le Béthunois (Pas-de-Calais) avec des salariées, des privées d’emploi, des habitants et des chercheurs, l’auteur nous parle des fils subtils qui relient les femmes et les hommes, du rapport au travail et des représentations de genre qui construisent nos manières de penser et d’agir. Il dépeint ces portraits de femmes et d’hommes, de couples aussi, de jeunes filles encore. Une écriture percutante et multicolore, celle que l’on parle mais qui s’écrit aussi, où les accents et les expressions locales se croisent. Un essai poétique où la tendresse et la violence des mots s’accrochent au réel de nos vies.

CRIS DE MES CHATS LE DIMANCHE

LIVRE
Jacques Jouet / 2011 / Littérature / Éditions BALEINE


"Cris de mes chats le dimanche" fait écho au livre de Jean-Bernard Pouy "Cinq bières, deux rhums" qui se déroule sur le même territoire, celui que l’Escaut traverse.
Il s’agit pour Gabriel Lecouvreur dit Le Poulpe de faire une pause, c’est l’occasion d’un voyage en péniche sur l’Escaut entre France et Belgique. Il naviguera en compagnie d’un couple de mariniers dans leur bateau, outil de travail et maison.

LES VOIX DE L’ESCAUT

SPECTACLE VIVANT
Christophe Moyer / 2010 / TEC/CRIAC


Avec Sophie Descamps et Pierre Boudeulle (comédiens), joué 18 fois dans les communes des Communautés d’Agglomérations de Valenciennes Métropole et de la Porte du Hainaut ainsi qu’en Wallonie picarde.

Une dispute qui évoque l’avenir du territoire de l’Escaut, selon les différents points de vue des populations de ce territoire (salariés, habitants, élus, chercheurs).

BORDS À CANAL

LIVRE
Jean-Bernard Pouy - Yohanne Lamoulère / 2010 / Littérature / Éditions Invenit


Portrait du territoire de l’Escaut : territoire de travail, territoire de vie, de Bouchain en France à Antoing en Belgique en passant par Valenciennes.

CINQ BIÈRES, DEUX RHUMS

LIVRE
Jean-Bernard Pouy / 2009 / Littérature / Éditions BALEINE


Un cadavre est retrouvé dans les immenses tas de ferraille de l’usine sidérurgique Vallourec à Saint-Saulve, un autre bloque une écluse de l’Escaut... Une enquête, un voyage dans les entreprises et les communes du Valenciennois traversées par l’Escaut.

L’APPRENTI

AUDIOVISUEL
Samuel Collarday / 2008 / Documentaire


Mathieu, 15 ans, élève dans un lycée agricole, est apprenti en alternance dans la ferme de Paul, une petite exploitation laitière des plateaux du haut Doubs. Outre l’apprentissage des méthodes de travail de Paul, Mathieu doit s’intégrer à la vie de la famille, prendre ses marques, trouver sa place. Autour des gestes du travail, des liens se tissent avec Paul.
Il apprend à son contact ce qui ne s’apprend pas dans une salle de classe. Car c’est aussi un père absent que Paul remplace...

SYLVIE ET LES AMÉRICAINS

AUDIOVISUEL
Emmanuelle Prétot et Jacques Sechaud / 2008 / Documentaire / Production Ceux d’à côté


En 2006, Sylvie Racine au chômage décide de monter une entreprise sur le chantier de la future ligne TGV Rhin Rhône. Elle propose alors aux ouvriers un service de restauration pas tout à fait ordinaire...

DEHORS AU DEDANS

MUSIQUE
Nicolas Frize / 2008 / Les Musiques de la Boulangère


Une œuvre musicale sur des images tournées dans quatre entreprises.
Pièce pour ensemble orchestral et voix, avec projections vidéo.

Entre 2007 et 2009, Nicolas Frize réalise des entretiens dans deux institutions et deux entreprises : le Mobilier national et la Manufacture des Gobelins à Paris, le service de l’accueil et des ressources humaines à la Mairie de Saint-Denis, l’entreprise de métallurgie Howmet à Gennevilliers et le département des bus de la RATP à Saint-Denis. De ce travail ethnologique, accompagné d’un tournage vidéo des situations de travail, encadré par Yves Clot, Marie-José Mondzain et Jean-Louis Comolli, est née la création Dehors au dedans. Le compositeur y explore ce que le vocable de « métier » sous-tend, partant de l’idée que l’essence de l’activité professionnelle n’est pas la production de l’homme mais l’homme lui-même : l’ouvrier, le technicien, le travailleur... est l’auteur, l’acteur, l’interprète de son travail. Il met ainsi en parallèle l’interprétation de l’instrumentiste et celle du « travaillant ». L’œuvre interprétée par l’orchestre d’Ars Nova, dirigé par Philippe Nahon (concerts à Gennevilliers, à Paris et à Saint-Denis) est accompagnée de projections sur deux écrans latéraux de séquences extraites de situations de travail muettes. Elle témoigne de cette approche et de l’échange dans l’activité entre le corps et l’esprit, mêlant fonctionnalité et esthétique, intelligence et sensibilité, entremêlant le sujet et la fonction qu’il occupe.

Cette création a vu naître l’édition d’un livret d’extraits d’entretiens, de photos, de partitions…
Ces concerts marqueront le point de départ du journal TRAVAILS entrepris par le collectif être sujets dans son travail.

Lien vers l’oeuvre

LES INVISIBLES

SPECTACLE VIVANT
2008 / Théâtre de l’Opprimé


Sur fond de manifestations contre les expulsions. Jean- Marc s’est lié d’amitié avec Choukri, immigré sans-papiers. Il connaît bien la patronne du restaurant où Choukri, embauché au noir, n’est pas payé depuis 6 semaines. La patronne impose une surcharge dans les horaires, déjà peu conformes au droit du travail, un conflit naît dans les cuisines, et dans la salle du restaurant ! Des flash-backs nous racontent aussi la vie quotidienne d’un sans-papiers. Que feriez-vous ?

Pour plus d’informations, RDV sur le site du Théâtre

JANDIPA+

AUDIOVISUEL
Charles Pennequin / 2007 / Documentaire / TEC/CRIAC


Travail et Culture a mis en place de janvier à juillet 2007 une formation en direction de jeunes en insertion sociale avec le Centre de Formation Pré-Professionnel d’Arras. Durant six mois, la douzaine de stagiaires a notamment découvert des lieux de travail et de création artistique et était sensibilisée à l’écriture et la photographie lors d’ateliers encadrés par Charles PENNEQUIN, écrivain et poète et Marie-Noëlle BOUTIN, photographe.
Une vidéo de 25 minutes produite par les jeunes et Charles Pennequin à partir du travail mené en atelier d’écriture a été éditée dans le cadre de ce projet "Comment les jeunes vivent".

CHEMIN D’HUMANITÉ

AUDIOVISUEL
Marcel Hanoun / 1997 / Documentaire / 57’ / Travail et Culture (TEC/CRIAC)


"La mémoire des Massey (leur Saga comme ils disent) appartient à tous.
Cinéaste, je m’en suis emparé pour en faire un film que je revendique comme ne m’appartenant déjà plus." (Marcel Hanoun)

PATIEMMENT

MUSIQUE
Nicolas Frize / 1995 / Les Musiques de la Boulangère


Une œuvre questionnant avec ses salariés la fonction et le sens du soin au sein de leur institution.
Pièce pour chanteurs, instrumentistes et chœur, avec la participation d’une centaine d’interprètes enfants et adultes.

Nicolas Frize imagine de s’implanter dans l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis, profitant de l’opportunité d’un espace vacant de 900m2 pendant 7 mois. Dans ce 9ème étage qu’il réaménage complètement, il installe un véritable « centre culturel », avec salon, coin jardin, salle de répétition, auditorium, cours de chant et piano, ateliers de musique par ordinateur… Le personnel et les personnes hospitalisées ont ainsi rencontré le compositeur et des musiciens omniprésents durant plusieurs mois. Nicolas Frize a entrepris d’enregistrer de façon méthodique les chambres, les soins, les salles d’opérations, les bureaux, les couloirs… rassemblant régulièrement les salariéEs pour une écoute sensible et critique autour de ses captations sonores. Est née de ce travail une sonothèque de tous les espaces de l’institution en diverses heures du jour et de la nuit. L’action musicale rebondit également dans la ville, prônant ainsi l’hôpital comme un lieu de transition, un lieu de passerelle (c’est le principe des soins), un lieu actif et un lieu de création parmi les autres. Un comité de pilotage rassemblant les tutelles, médecins, patients, musiciens… s’est réuni régulièrement pour conduire une réflexion sur la culture hospitalière, les relations entre culture et soin, le sensible et le technique, l’extérieur et l’intérieur, le public et le privé, etc.
Une œuvre musicale marquera l’aboutissement de cette résidence thématique, donnée lors d’une série de concerts invitant à une déambulation entre le 9ème étage et le sous-sol et regroupant plus de 120 interprètes,.
Deux productions sont issues de cette création : le livre « Patiemment » paru aux éditions de l’œil et « Silence Hôpital » un film réalisé par Anne Alix.

Lien vers l’oeuvre

PAROLES DE VOITURES

MUSIQUE
Nicolas Frize / 1984 / Les Musiques de la Boulangère


Une œuvre à partir de la mémoire sonore de l’entreprise.
Pièce mixte pour voix solistes, 3 chœurs et sons enregistrés.

La CGT et le comité d’entreprise Renault, suspectant un projet de fermeture imminente du site de Boulogne-Billancourt, commandent à Nicolas Frize en 1983 un grand programme d’enregistrements sonores des ateliers et chaines de l’usine. Depuis de nombreuses années (dès 1978) le compositeur s’était attelé à constituer des archives sonores du monde du travail. Pendant un an celui-ci arpente donc les ateliers de l’île Seguin, de Boulogne et de Saint-Cloud, constituant un patrimoine sonore de plusieurs milliers de postes de travail. Il séjourne dans l’usine avec un camion studio et organise des écoutes avec les ouvriers. Au cours de cette résidence, il commence une recherche électroacoustique à partir des enregistrements ; les ouvriers refusent les traitements électroniques des « bruits » et veulent reconnaître les sons de leur travail dans la musique ; l’écriture se limitera donc à des associations de sources entre elles, à une combinaison de montages et mixages. La partition originale est mixte : il rassemble ainsi les salariés volontaires, forme un chœur et s’attache à écrire une œuvre pour des corps et des voix avant tout (tous deux niés dans le temps ordinaire du travail et des médias). La représentation finale, qui se tient dans un immense hangar vidé pour l’occasion, spatialise les voix sonorisées depuis des camions plateaux aménagés en scènes pour une centaine d’ouvriers participants et diffuse les séquences enregistrées en multipistes sur un orchestre de haut-parleurs disséminés dans l’espace sur des conteneurs de pièces. De cette œuvre forte et très inédite à cette époque, il en sortira une réflexion approfondie sur l’écoute et les savoir-faire auditifs sur le lieu de travail, les bruits et les sons…

Lien vers l’oeuvre

0 | 10 | 20 | 30 | Tout afficher

Ajouter une œuvre

Vous pouvez diffuser vos œuvres dans cette plateforme dédiée aux productions culturelles, artistiques et scientifiques sur la question du TRAVAIL.

Remplissez le formulaire ci-contre.
Tous les champs sont requis, merci.
Travail et Culture se réserve le droit de refuser toute proposition qui dérogerait à sa ligne éditoriale.

Votre œuvre

Merci de remplir tous les champs ci-dessous.