Au comptoir du doc #1 : Classe de lutte

jeudi 28 octobre - 19:00 - Couvent des Clarisses - Roubaix

Durant une année, TRIBU documentaires vous proposera du cinéma documentaire d’auteur. Un accent particulier sera mis sur la question féminine et l’égalité des droits homme/femme. Des films et des points de vue questionneront les réalités du monde sous des formes et des écritures inventives. Ces rencontres auront pour nom AU COMPTOIR DU DOC.

AU COMPTOIR DU DOC c’est un peu comme les CINE SALON, un artiste pour éveiller nos sens, un film pour poser la problématique, un invité pour en débattre. Au lieu d’être chez des gens, nous serons dans des lieux publics qui initialement ne sont pas prévus pour le cinéma. (cafés, bars, résidences d’artistes, tiers lieu, associations…)

TRIBU documentaires vous proposeront des films qui bouleversent le dispositif et le cadre pour dire le travail invisible des femmes, le système capitaliste et le patriarcat qui le sous tend, ainsi que leur lutte, leur résistance, leur force créatrice.

AU COMPTOIR DU DOC #1
Les femmes et le monde du travail
Engagement, femmes en lutte

LES INVITÉS
Samira El Ayachi, écrivaine
Salim Sferdjella, accordéoniste
Louisette Fareniaux, professeur de filmologie

LE FILM / CLASSE DE LUTTE
Groupe Medvekine
France / 1969 / 40 min

Le premier film réalisé par les ouvriers de Besançon et de Sochaux, formés au cinéma par une poignée de techniciens du cinéma et des cinéastes militants comme Chris Marker, Joris Ivens ou J-L Godard choisissent de s’associer librement sous le nom de groupes Medvedkine et de consacrer du temps, de l’énergie, de la réflexion, à faire des films ensemble, à décrire les conditions de vie des ouvriers et leurs revendications.

Besançon, on s’y ennuie le dimanche. Pendant la semaine on y travaille.
Besançon, ville socialiste dominée par l’horlogerie, 40 entreprises, le tiers des montres françaises, 4 000 personnes, 32 % de femmes.
Suzanne Zedet, la femme de Claude, raconte comment elle a montré aux délégués syndicaux CGT ce qu’elle avait l’intention de dire après 10 jours de grève. Comment Suzanne réussit à mobiliser les autres femmes de l’entreprise, malgré la méfiance des dirigeants syndicaux et les intimidations du patronat.

LIEU :
SAISONS ZERO
Couvent des Clarisses
2 rue de Wasquehal - Roubaix

Entrée libre
Réservations : tribu.documentaires@free.fr

En savoir plus