Cabaret de l’Union : Les voix de la crise

vendredi 8 mars - 19:00 - Cabaret de l’Union : Les voix de la crise - Roubaix

Travail et Culture en partenariat avec le Théâtre du Nord et les Archives Nationales du Monde du Travail (ANMT)

CABARET DE L’UNION : LES VOIX DE LA CRISE

En mars 1979, au cœur du bassin sidérurgique de Longwy, l’une des premières radios libres françaises a commencé à émettre : Radio Lorraine Cœur d’Acier. Elle était destinée à être le média du combat des ouvriers pour préserver leurs emplois et leur dignité, mais elle a transcendé cette lutte pour devenir une radio véritablement « libre ». La population s’en est massivement emparée pour s’y exprimer, elle l’a forgée avec une humanité rare, elle l’a défendue avec détermination et force face au cynisme.
Et aujourd’’hui, et maintenant ? Comment et où cherchent t-on à réinventer des formes renouvelées de délibérations ? Quelles sont les formes de mobilisations qui traduisent le désir d’être et de penser ensemble ? Comment l’histoire de Radio Lorraine Coeur d’acier peut-elle encore parler aux jeunes gens d’aujourd’hui ?

19h – SPECTACLE : Longueur d’ondes, histoire d’une radio libre

Compagnie Trois Six Trente
Avec Hugues De La Salle, Marie-France Roland et Thomas Clément
Mise en scène Bérangère Vantusso, mise en images Paul Cox, collaboration artistique Guillaume Gilliet, scénographie Cerise Guyon, lumières Jean-Yves Courcoux, création sonore Mélanie Péclat, costumes Sara Bartesaghi Gallo, régie générale et son Thomas Clément

Fondée par la CGT, LCA avait pour objectif de mobiliser des sidérurgistes pour une grande manifestation à Paris. Mais la population s’en est massivement emparée seize mois durant et LCA est devenue une radio de libre expression, lieu de tous les débats.
La forme du spectacle est inspirée d’un art du conte très populaire au Japon : le Kamishibaï, littéralement « pièce de théâtre sur papier ». Le narrateur raconte une histoire en faisant défiler de grands dessins glissés dans un castelet en bois. Une sorte de roman graphique que l’on effeuille en parlant

20h – DÉBAT : Les voix de la crise

En présence de Ingrid Hayes, maîtresse de conférences en histoire à l’université Paris Nanterre, chercheure à l’IDHES, autrice de "Radio Lorraine coeur d’acier, 1979-1980. Les voix de la crise", ed. Presses de Sciences Po, juin 2018 - et de Bérangère Vantusso, metteuse en scène

21h30 – BUFFET

Visuel : Jean-Marc Lobbé pour le Théâtre de Sartrouville

LIEU :
Archives Nationales du Monde du Travail
78 Boulevard du Général Leclerc, 59100 Roubaix

Entrée libre sur réservation :
Travail et Culture - 03 20 89 40 60
info@travailetculture.org

PLUS D’INFOS SUR LE CABARET DE L’UNION